"Rédigé à l'occasion de Chapitre Nature au Blanc le 5 mai 2016 pour Mille Univers"

Chapitrer la nature.

 

Vilaine nature qu'avez-vous donc fait là ?

Le sol souillé de vos déjections n'en finit pas de souffrir. Il se hérisse d'herbes grenues, se couvre d'innommables pilosités, il sert d'abri à d'infectes larves au corps mous et purulents.

Dans les plis insanes de vos reliefs se multiplient les caches où de honteux prédateurs trouvent refuge. Vous abritez les pires acteurs de la barbarie, les martres sanguinaires et les loups, les tigres et les serpents.

Vous n'avez rien cédé au terrain de la sérénité - candeur et virginité, notre credo. Partout vous instaurez le désordre, vous laissez vos traces comme autant de déchets. Partout vous organisez les scénarios impies de la vie pourtant promise aux délectations de la pureté. Vous allez jusqu'à mimer le genre humain et transformer les visages de mammifères velus grimpants dans les arbres en figures simiesques honteusement dessinées. Vous osez peindre la peau blanche des terriens en noir, en jaune et même en rouge ! Honte à vous qui réclamez tous les droits en prétendant que c'est ainsi car ainsi est la nature !

Dieu merci nous avons nos laboureurs, nos épandeurs, nos souffleurs, nos aspirateurs, nos chasseurs et saint Hubert nous garde des cerfs.

Mais qu'est-ce donc que la nature ? Nature, qui donc êtes-vous ?

Oseriez-vous orner votre nom d'une majuscule et figurer en place dans les bibliothèques ? Aspirez-vous à devenir célèbre, prendre le pouvoir et nous asservir, nous humains polis et délicats ?

Se pourrait-il que l'on s'émeuve de votre existence autrement qu'en vous soumettant au supplice mérité de la punition ? Il nous faut vous chasser, vous éloigner de nos terres, vous éliminer .

Nous en avons les moyens .

…............

Nature qu'est-ce que tu fous, c'est quoi ce vomis orange sur la terre morte ? Il y avait de l'herbe avant, non ? C'est quoi ce nuage qui pue, cette pluie qui brûle, tu déconnes ou tu joues ?

Nature à quoi tu joues, mes joues brûlent, je respire en toussant, ça grésille dans les soutes du cerveau, je suis entrain de cuire sous ta radiation, tes cosmétiques me roulent dans le purin de la chimie, c'est quoi ton plan ?

Nature ouvre les yeux, tu cilles comme une libellule, arrêtes de faire la belle, tu nous agaces à force. Nature tu lèves le jour comme un voile imbécile, avec de l'aube pour faire pâlir le rose de ton visage inquiet, tu te fous de nous .

Nature arrête de me regarder je baisse les yeux, tu crèves d'envie de nous voir à tes pieds, je suis à tes pieds, je regarde ta peau, je vois ton corps solide, j'ai des muscles et des muscles de retard, ça déconne dans l'horloge, ça traîne, ça déraille. Nature aide nous, dis quelque chose.

Nature, change de nom. Celui-là t'habille d'un chiffon de cérémonie, il nous met à distance. On voudrait être toi si tu peux être nous. Essaie de faire quelque chose pour nous. On dépend de toi.

N'exagères pas.

Change de nom, on t'écoutera.

Gilles Clément .

Le 3 mai 2016

La Vallée

copyleft

Dystopia , texte écrit à la demande de Alexa Brunet et Patrick Herman , destiné à la préface du livre dont ils sont les auteurs .

 

"Cher Extra-terrestre,

Cette lettre vous trouvera, je l'espère, dans les meilleures conditions. Nous vous remercions de répondre à notre invitation mais nous tenons à vous informer de la situation remarquable dans laquelle se trouve notre Terre, votre terrain d'atterrissage.

Nous ne doutons pas de vos capacités à vous émerveiller devant le spectacle de nos continents séparés, nos volcans, nos océans, nos paysages animés de couleurs diverses, jonchés de plastiques luisants, parsemés de centrales nucléaires occupées à la fabriques des nuages, nos sols couverts de somptueuses monocultures, l'horizon barré de villes grandissantes gagnant le ciel jusqu'à le gratter. Vous ne saurez pas le déceler mais nous pouvons vous le dire : le climat modifié nous permet désormais de circuler là où les glaces barraient le passage et d'occuper les terres enfin dégelées, capables de produire car il faut produire. Et consommer. Certaines images offertes par Dystopia vous permettront de saisir le contenu de ces propos.

Avant toute chose sachez-le : dans un élan magnifique l'humanité sous anesthésie souscrit à l'assurance -bonheur -consommation, elle organise son suicide."...

télécharger le texte pour lire la suite.

Copyright © 2010, Gilles Clément
Copyleft : cette oeuvre est libre, vous pouvez la redistribuer et/ou
la modifier selon les termes de la Licence Art Libre
que vous trouverez sur le site http://arlibre.org

English version of this document Dystopia-en-anglais.docx english

copyleft

Qu'est-ce que la recherche dans une école de paysage et plus particulièrement dans une école de projet ?

texte rédigé à la suite  du séminaire sur la recherche à l'Ecole Nationale du Paysage du 21 septembre 2009

Copyright © 2009, Gilles Clément
Copyleft : cette oeuvre est libre, vous pouvez la redistribuer et/ou
la modifier selon les termes de la Licence Art Libre
que vous trouverez sur le site http://arlibre.org

English version of this document The Role of Research in a Project Oriented School of Landscaping.docx

copyleft

Ralentir la ville : un espace-temps recyclable

article rédigé en vue du colloque "Ralentir la ville " le 30 janvier 2010 à Vaulx en Velin

Copyright © 2010, Gilles Clément
Copyleft : cette oeuvre est libre, vous pouvez la redistribuer et/ou
la modifier selon les termes de la Licence Art Libre
que vous trouverez sur le site http://arlibre.org

English version of this document Slowing-Down-the-City-January-30-2010.doc english

Télécharger le texte "l'alternative ambiante" en copyleft

"L'alternative ambiante"

Copyright © 2009, Gilles Clément
Copyleft : cette oeuvre est libre, vous pouvez la redistribuer et/ou
la modifier selon les termes de la Licence Art Libre
que vous trouverez sur le site http://arlibre.org

English version of this document alternative-ambiante-anglais.docx english

Télécharger le Tiers paysage en copyleft

"Le tiers paysage"
Copyright © 2004, Gilles Clément
Copyleft : cette oeuvre est libre, vous pouvez la redistribuer et/ou
la modifier selon les termes de la Licence Art Libre
que vous trouverez sur le site http://arlibre.org